Conseilsjuin 26, 2019

9 startups sur 10 échouent!

Et contrairement à ce que disent ceux qui n’ont jamais rien entrepris :
Il y a toujours de lourdes conséquences à échouer, «ce qui ne tue pas renforce» mais le plus souvent blesse irrémédiablement, alors il vaut mieux éviter..

Ci dessous quelques conseils pour éviter cela.

Pour commencer :
Si vous ne disposez pas d’économies d’au moins 40 000 euros et que vous ne vous trouvez pas dans une période de votre vie où vous pouvez prendre des risques, alors vous ne devriez pas créer de star-tup.

Levée de fond ?
Le crowdfunding. …
Les banques. …
Les aides à l’innovation (French Tech et BPI France). …
Les business angels. …
Le capital-risque ou les fonds d’amorçage.
Oubliez !
Votre start-up est à un stade peu mature et sans données, vaut mieux repousser la levée, qui sera de toutes façons jugée trop prématurée par les potentiels investisseurs. En allant trop tôt à leur rencontre, vous aurez perdu du temps et collé une mauvaise image sur votre start-up.

N’oubliez pas votre produit…

Les investisseurs affirment qu’il faut maintenant avoir des millions d’utilisateurs pour attirer leur attention, ce qui fait que les start-up s’emploient activement à développer leur clientèle le plus rapidement possible. Elles se consacrent sur leur croissance et oublient leur produit (on ne citera personne). In fine elles n’auront que fait croître l’image négative de leur produit.

Vouloir apparaître dans la presse trop tôt

Si vous avez fondé une start-up et que vous cherchez à être mentionné dans la presse, la première question que vous devez vous poser est:
Êtes-vous vraiment prêt ?
Que gagnerez-vous avec un article ?
Si vous voulez attirer des utilisateurs, alors sachez le buzz ne sera que temporaire.
Dans certains cas, la presse peut avoir un impact bénéfique. Cela peut séduire des investisseurs et offrir un soutien non-négligeable si vous êtes à la recherche de financements.
Cependant, réfléchissez : si votre produit n’est pas parfaitement au point , voulez-vous vraiment que votre nom soit connu de tous alors que vous n’êtes pas en mesure d’assurer la qualité de votre produit. Cela pourra facilement se transformer en Bad News et se retourner contre vous dans la même presse et cela sera plus embarrassant que d’être invisible dans la presse.

Avoir recours aux mensonges

Les entreprises peuvent mentir aux actionnaires, à l’entourage, aux fournisseurs, ainsi qu’aux investisseurs qui n’effectuent pas d’audit préalable.
Si votre start-up est en difficulté, la vérité finira bien par sortir un jour ou l’autre. Les mensonges ne font que retarder la faillite et vous empêcheront de mettre au point une stratégie de sortie.
Et pour finir comme disait ma grand mère n’oublie jamais la règle des trois “fais” :
– Fais un bon produit
– Fais du chiffre d’affaires !
– Finances toi grâce à tes clients !